Football, ce qui nous attend. Nouvelles règles, cacahouettes, pizzas et publicité

L'UEFA réfléchit actuellement, pour les championnat de 2048 à supprimer les joueurs... et les arbitres.
Il faudra avant tout que chaque candidat s'enregistre en ligne sur le site de l'UEFA. En France, la fédération exige un extrait vierge du casier judiciaire HADOPI avant toute participation.
Tous les matchs se joueront sur console 3D et les joueurs seront tirés au sort avant chaque match. Les lauréats joueront donc de chez eux, devant leur téléviseur 3D.
Les remplaçants seront également tirés au sort ainsi que les capitaines et les coachs.
Les changements de joueurs en cours de match seront décidés en live par l'entraîneur qui reçoit pour le match les codes d'activations après tirage au sort par l'UEFA.
Les paris en ligne, monopole de l'UEFA, seront organisés jusqu'au coup d'envoi. Certains gains pourraient atteindre des sommes de plusieurs centaines de millions de dollar.
Tous les joueurs seront sponsorisés par des publicitaires sous forme de donations en nature exclusivement. Les sponsors seront choisis par l'UEFA après mises aux enchères de leurs contributions 24 heures avant le match.
À chaque séance de tirage au sort effectué par un ordinateur, une tombola est organisée dont les prix les plus prestigieux consisteront en véritables ballons de football utilisés jusque dans les années 2045, dédicacés par les vainqueurs du match. Des prix tous aussi prestigieux consisteront à gagner un code d'activation pour un changement de joueur dans le match de son choix sur une liste de 5 matchs du championnat.
Tous les 4 ans, à la super tombola de la finale du Mondial, un méga-super-giga prix enverra le lauréat arbitrer le match à bord de la station spatiale internationale.
Plusieurs groupes d'audiovisuels commencent déjà à préparer leurs soumissions à ces extraordinaires appels d'offres. On évoque, dans les couloirs de l'UEFA, des contrats mirifiques de plusieurs dizaines de milliards de dollar.
Une partie seulement des sommes perçues par l'UEFA est reversées en primes de match aux joueurs, les gagnants, pour une finale de ligue recevront entre $150.000 et $200.000, sommes qui pourraient atteindre $1.500.000 pour une finale du mondial. Les perdants ne perçoivent que 17% des primes par rapport aux gagnants.
Les arbitres seront payés entre 3,5 et 5% (en cours d'évaluation) des gains directement prélevés sur les primes de match des joueurs. Les coachs sont payés directement par les sponsors sur une caisse commune valorisée après les grandes enchères et chaque coach pourrait percevoir plusieurs millions de dollar, le minimum étant fixé par l'UEFA à €25.000 pour un match.
Options actuellement à l'étude, il s'agirait, pour l'une d'entre elles, dès les huitième de finale, tous championnats confondus, de permettre à l'une des équipes de choisir son coach après un pile ou face jeté par l'arbitre principal, 15 minutes avant le coup d'envoi. Ce coach devra déjà avoir été enregistré sur les fichiers de l'UEFA et n'avoir jamais proféré de menace à l'égard d'un arbitre ou d'un joueur. Autre option, les joueurs lauréats pourront modifier leur avatar avant le match. Les mensurations de l'avatar sont strictement encadrées par les systèmes de contrôle informatique de l'UEFA. Seul la couleur de la peau est libre ainsi que les tatouages mais ne sont plus modifiables en cours de match.
Des discussions sont actuellement en cours pour proposer à la Super League Intergalactique d'étendre la formule à la voie Lactée (Nestlé est déjà sur les rangs pour sponsoriser la Mégalactic 2056, date envisagée si une convention abouti).

football reglement cacahouettes pizzas publicité UEFA

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×