Jeune fille, quel est ton nom?

Garder son nom de « jeune fille », ce que dit la loi, le poids de la tradition...


La loi du 6 fructivor an II (toujours en vigueur) spécifie que « Nul ne peut porter d'autre nom que celui exprimé dans son acte de naissance. ».


En conséquence, en se mariant, la femme garde son nom dit de « jeune fille ».

Elle peut, sous ce nom, accomplir tous les actes de la vie courante: faire établir une carte d'identité, signer des chèques...et des actes plus importants tels que les actes authentiques.

Toutefois, le mariage donne la possibilité à la femme, si elle le souhaite, de prendre le nom de son mari.

C'est un simple usage et il n'y a aucuns textes à ce sujet.


La femme mariée peut également accoler son nom de jeune fille à celui de son mari. Il suffit d'en faire la demande aux autorités administratives (!).

droits de l'homme citoyens liberté sexe Education droit égalité administration nom de jeune fille

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×