Ces boutiques qui vous reconditionnent vos cartouches…

On oublie un détail pour le moins épique concernant la conception et le marché des cartouches d'encre.

cartouches.jpg


Contrairement aux idées reçues, ceux qui pensent, la plupart, que faire remplir ses cartouches par des officines spécialisées qui ont pignon sur rue, se trompent.
En effet, une enquête de rue89 avait mis en avant à juste titre, que la détection du niveau bas d'une cartouche à changer était souvent gérée par des capteur situés sur lesdites cartouches. Or, l'enquête pointe du doigt le fait que, très très souvent, les cartouches contiennent encore plus de 20% de produit. Mais le consommateur se fie au message de son imprimante et change donc sa cartouche ou bien la fait reconditionner.
Or, c'est là que le bât blesse. On ne vous en remet que pour la place qui reste mais on vous fait payer un remplissage complet.
A vrai dire, pour l'encre, on devrait la peser avant et après le remplissage et on paierait alors le poids vendu.
Pour les poudres (toner) c'est un peu plus compliqué et plus « escroquant » que l'encre, car étant un produit pulvérulent, plus ou moins compact, votre cartouche ne sera JAMAIS complètement remplie.
Tous comptes fait, il ne faut pas mesurer le coût ponctuel seul, mais calculer la fréquence du remplissage. Surprises, surprises…
La question, finalement, consisterait davantage à se poser la question de ces boutiques « écolo ? ».

ocslogonew.gif

(© recyclagessolidaire.org)

Il faut quand même payer le loyer, payer les employés, payer les taxes, etc. Il semblerait -je pose la question- que cela revienne beaucoup beaucoup moins cher de remplir une cartouche reconditionnée en usine que dans une boutique, non ?
De là, à imaginer que ces chaînes spécialisées sont le fait des grands « cartouchiers » de la planète ne m'étonnerait qu'à moitié.
Une chose est sûre, ça n'est pas plus économique de faire remplir que d'acheter une cartouche neuve.
Mais le tsunami écolo-bobo-C02 nous convaincrait bien de n'importe quoi. On a tendance à croire sans vérifier.
Comme le dit si bien Patrice Drevet :
« On croit en Dieu alors qu'on ne l'a jamais vu, mais on ne croit pas au réchauffement climatique alors qu'on en voit tous les effets chaque jour sous notre nez. »

 

cartouchepigeon.jpg

Alors ? Qui va tirer la première cartouche ?

cartouches reconditionnées

Commentaires (1)

1. betty 22/02/2010

tres bon articles!!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site