Déontologie, médias, TF1, Benoît 16 et les autres pitres apôtres

Vous savez, la déontologie dans les médias c'est comme un bambin qui braille ou qui fait des colères.
On lui colle une teuteute dans le bec, ou un biberon avec un peu d'eau sucrée, ou un morceau de pain en guise de machouillon et vous êtes tranquilles pendant un certain temps.
Pendant ce temps, la démoctature peut avancer, à visage découvert même, sans entrave.
On nous sert ce qui nous convient. En journalisme, quel qu'il soit, on use et abuse de ces pratiques. Les « marronniers » existent depuis la nuit des temps. Ils sacralisent la ritualité de l'existence.
Quant au Vatican qui fait des remontrances à TF1, grand bien lui fasse au pote Benoît. Il y a davantage de service rendu à l'humanité par nos quelques « Faucheurs Volontaires » que toutes la sainte clique de toutes les églises de la planète (je n'ai pas osé « de tout l'Univers »…). On a davantage besoin de jardiniers de l'humanité, à faire pousser en plein champ, de la bonne volonté, de la culture, de la formation, du partage que ces fabriques à terroristes et à pédophiles. N'en déplaise à ceux qui savent que ça leur déplaît.
Quant au CSA, par qui donc a-t-il été créé et pour quoi faire ? Il vous suffit de répondre à ces questions pour que vous compreniez que TF1 se fout du CSA comme de l'Alcaran. TF1 et tous les autres…
Alors, pour la déontologie, il y a bien longtemps qu'on a oublié ce que cela signifiait. Et ce sont souvent ceux qui en parlent le plus qui en ont le moins.
La preuve par le texte :
« Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a simplement envoyé une lettre à la chaîne lui demandant “ quelles mesures elle compte prendre pour éviter que des informations trompeuses induisent le téléspectateur en erreur ”.“(cf : Ozap.com)
Si le CSA comptait simplement, sur une journée de médias (papiers, radios, télés, web, etc.) la quantité d'informations trompeuses qui induisent les spectateurs, téléspectateurs, lecteurs, internautes et autres en erreurs, du jour au lendemain tous les médias disparaîtraient, non ?
C'est comme pisser dans un violon.
Et pour ceux qui veulent savoir la différence entre une dictature et une démocratie :
- Dans une dictature, c'est ‘Ferme ta gueule ! ’
- Dans une démocratie, c'est ‘Cause toujours’
Et dans une Démoctature, c'est ‘Ferme ta gueule et cause toujours ! ’…
Paix à nos âmes…

Déontologie Médias tf1 Benoît XVI apôtres CSA pédophile

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×