Alors, pour un banquier, s'appeler Trichet? Et pourquoi pas Escroc ou Voleur pendant qu'on y est!

Il y a quand même des situations épiques et ubuesques qu'on n'y prête si peu d'attention.

L'euro monte, monte, monte.

Et évidemment, pas effet de levier, plus l'euro monte, moins on exporte, plus on casse d'emploi et plus on délocalise.

Et qui décide de tout ça? La BCE (Banque Centrale Européenne).

Dirigée par qui? Jean-Claude Trichet.

C'est un drôle de nom, quand même pour un banquier.

Mais pas tant que ça finalement.

Au moment de la faillite du Crédit Lyonnais, en 1993, allez savoir pourquoi, Jean-Claude Trichet est nommé Gouverneur de la Banque de France. L'ardoise laissée par le Lyonnais est de 130 milliards de francs (soit presque €20 milliards). Une paille, quoi!

Quelques slogans publicitaires du Lyonnais.

‟ Le pouvoir de dire oui. ” (début des années 1990): Le lyonnais prête à tours de bras de l'argent facile aux spéculateurs de tous poils, notamment dans l'immobilier.

‟ Votre banque vous doit des comptes. ” (1994): À ce jour aucun français n'a été remboursé du prélèvement que Jean-Claude Trichet, Gouverneur de la Banque de France, a prélevé sur nous, contribuables, des 130 milliards de francs (Ça fait juste €300,00 par personne...). ‟  Votre banque vous doit des comptes. ”, oui mais des sous aussi!

‟ Nous vous devions une nouvelle banque. ”: Nous en sommes ravi, mais qui va nous rembourser?

‟ Aujourd'hui, qui peut se passer d'une bonne banque ? ” (2003): Et d'une mauvaise?

‟ Demandez plus à votre argent. ” (2005): Après une coûteuse campagne de communication, le lion s'est fait peluche pour mieux nous bouffer.

Anecdote(s).
Alors que diverses enquêtes sont diligentées pour comprendre cette colossale faillite se déclare, le 5 mai 1996 l'incendie du siège central parisien, le siège social étant à Lyon. Le Crédit lyonnais sauve toutefois ses activités de marché grâce à une salle de marché de secours prête à fonctionner. Sérieux doutes sur le caractère « accidentel » du sinistre, en particulier du fait des multiples foyers (!!!) et de l'incendie au Havre d'une partie des archives du groupe (premier constat dans l'histoire de l'humanité, que dis-je, de l'Univers, d'un incendie téléportable...).

Il semblerait que certains aient le feu aux fesses.

Le 18 juin 2003, Jean-Claude Trichet, Gouverneur de la Banque de France, est relaxé par le tribunal correctionnel de Paris dans l'affaire du Crédit Lyonnais (devenu LCL). Le 21 mai 2008, la cour d'appel de Versailles autorise la poursuite de la procédure civile contre lui dans le cadre de l'affaire du Crédit Lyonnais.

Le 1er novembre 2003, Jean-Claude Trichet, Gouverneur de la Banque de France, devient président de la Banque centrale européenne. Tiens donc...

Et ce mec-là, aujourd'hui, adulé par la terre entière, a mis en 5 ans l'Europe par terre, entraînant d'une part l'enrichissement des grandes banques d'affaires et de spéculations, par effet domino la faillite de la Grèce (bulle immobilière), de l'Espagne (bulle immobilière également), de l'Irlande, du Portugal, etc., etc.

La Chine, sans que l'Europe ne trouve à y redire, envahit (La Chine n'avait aucune raison de s'en priver) les marchés de consommation de masse en exportant à bas coût (de main d'œuvre surtout) ses produits manufacturés et davantage aujourd'hui avec toutes les filières agro-alimentaires.

Personne ne songe à imposer de la traçabilité, du contrôle et de l'éthique dans ces exportations de masse. Et pour cause, toutes les grandes firmes mondiales vivent au rythme d'une croissance effrénée de la Chine dans le seul but d'y emporter de juteux contrats et de juteux partenariats.

Mais dans le dos de tout ce petit monde, se trame les plus odieuses escroqueries financières, couvertes par les banques institutionnelles, les États-mêmes et les gouverneurs des banques centrales, occidentales notamment. La criminalité économique devient une pratique banale couverte par les grands dirigeants du Monde! Des millions de petits porteurs et de particuliers y laissent leurs patrimoines et leurs chemises; certains, par millions, au USA, se retrouvent à la rue.

Avoir une monnaie forte comme l'euro, quel avantage pour nous, français?

Pour l'exportation, zéro. On sera toujours trop cher. Au point qu'on est même-plus capables de fabriquer chez nous un seau en plastique, un marteau ou une armoire.

Pour l'emploi, zéro. Comme notre main d'œuvre est trop chère, on licencie plus qu'on ne crée d'emplois. Ça s'appelle le chômage.

Pour les actionnaires, les dirigeants et les cadres du CAC 40, c'est plutôt pas mal. Aller en vacances au Maroc, en Tunisie (ça y est, on a nettoyé!) ou au USA, ça coûte rien avec un euro à $1,4469. On trouve des villas à Miami à $80.000,00 et des appartements en Espagne sur les bords de la Méditerranée à €65.000,00. Ça s'appelle du vol mais ça n'est pas puni par la loi.

Alors acheter à tout va de l'euro sur les marchés, je croyais qu'un patron d'une banque centrale comme la BCE, avait d'autres idées que celle-ci (la seule qui l'ait, apparemment) pour relancer la croissance et créer des emplois. J'oubliai qu'à son discours d'investiture, le sieur Trichet, s'exprimant en anglais, avait déclaré, je cite: ‟  I am not a Frenchman. ”. C'est peu dire de l'intérêt qu'il porte aux travailleurs français.

Alors, pour un banquier, s'appeler Trichet? Et pourquoi pas Escroc ou Voleur pendant qu'on y est!

Economie contribuable banque Chine délinquance crise chomage impot Europe Madoff Société Générale citoyens argent prix à la consommation vacances mondialisation dette BCE faillite CAC 40

Commentaires (1)

1. action schneider electric (site web) 09/05/2012

Merci pour votre analyse sur la banque centrale, vous avez raison il y a que des escroquerie !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site